21 mai 2008

Est-il possible pour un club de football de valoriser ses joueurs au bilan?

 

Le contrat « joueur » constitue un droit de recourir aux compétences sportives d’un footballeur pendant une période déterminée. Conformément aux principes généraux si ce droit a été acquis à titre onéreux pour une durée supérieure à un an, il est constitutif d’une immobilisation incorporelle et y est porté à son coût d’acquisition non susceptible de réévaluation. Il fait l’objet d’amortissements périodiques selon un plan approprié. Si, nonobstant les amortissements périodiques actés, la valeur d’un contrat d’un joueur apparaît objectivement inférieure à sa valeur nette comptable, il doit faire l’objet d’un amortissement exceptionnel.

 

Si le droit ne dépasse pas la durée d’un an, son coût est directement pris en charge, avec le cas échéant, reconnaissance d’une charge non consommée si ce droit n’était pas éteint à la date de la clôture des comptes.

 

L’Union belge quant à elle s’est prononcée sur cette question dans son règlement général disponible auprès de l’URBSFA (Union Royale belge des Sociétés de Football). Elle rejoint l’analyse ci-dessus, mais seule une analyse exhaustive de la position de l’Union permettrait de garantir qu’elle est en tout point conforme à la réglementation comptable.

______________________________

Disclaimer : Bien que le Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI) s’entoure des compétences voulues et traite les questions reçues avec toute la rigueur possible, il ne donne aucune garantie quant aux réponses qu’il formule et n’assume aucune responsabilité, ni contractuelle, ni extra-contractuelle, pour l’éventuel dommage qui pourrait résulter d’erreurs de fait ou de droit commises dans le cadre des réponses et informations données. La réponse est uniquement reprise dans la langue de l’auteur de la question. Le lecteur, et en général l’utilisateur d’une réponse, reste seul responsable de l’usage qu’il en fait.