18 décembre 2015

Etant donné la clôture annuelle de X au 31 décembre, est-il admis d'acter un effet rétroactif au 1er novembre 2015 dans le cas mentionné ci-dessous?

 

Dans le cadre d'une fusion par absorption, X clôture ses comptes le 31 décembre 2015, la société absorbée également.

 

Le projet de fusion est déposé le 1er décembre, l'acte de fusion sera passé en février 2016 avec effet rétroactif au 1er novembre 2015.


L’article 704, al. 1er du Code des sociétés énonce que : « Les comptes annuels de la société absorbée pour la période comprise entre la date de clôture du dernier exercice social dont les comptes ont été approuvés et la date visée à l’article 693, § 2, 5°, sont établis par les organes de gestion de cette société, conformément aux dispositions du présent code qui lui sont applicables. » (voir à ce sujet Y. De Cordt, « Commentaire de l’article 704 C. Soc. » in X, Commentaire systématique du nouveau Code des sociétés, Bruxelles, Kluwer, 2007, p. 1).

 

La doctrine majoritaire estime que la rétroactivité comptable, en cas de fusion par absorption, ne peut pas aller au-delà de la date de clôture du dernier exercice social de la société absorbée dont les comptes ont déjà été approuvés (R. Messiaen, « De boekhoudkundige retroactiviteit bij fusies en splitsingen: de schim niet langer in nevelen gehuld », Not. Fisc. M. 2009, punt 2.1.3.6., p. 348 ; P. Ernst et J. Verstraelen, Reorganisatie van vennootschappen, Mechelen, Ced. Samsom, 2002, p. 52; T. Tilquin, Traité des fusions et scissions, Bruxelles, éd. Kluwer, 1993, p. 266).

 

Par conséquent, l’ICCI est d’avis que le Code des sociétés ne s’oppose pas à la rétroactivité comptable telle qu’envisagée dans le cas qui a été soumis, pour autant que les comptes annuels de la société absorbée pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2015 n’aient pas encore été approuvés lorsque la décision de fusion interviendra.

 

L’ICCI ne se prononce pas sur les conséquences fiscales de l’opération envisagée et plus particulièrement sur la comptabilisation en 2016 d’opérations réalisées en 2015 par la société absorbée.

______________________________

Disclaimer : Bien que le Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI) s’entoure des compétences voulues et traite les questions reçues avec toute la rigueur possible, il ne donne aucune garantie quant aux réponses qu’il formule et n’assume aucune responsabilité, ni contractuelle, ni extra-contractuelle, pour l’éventuel dommage qui pourrait résulter d’erreurs de fait ou de droit commises dans le cadre des réponses et informations données. La réponse est uniquement reprise dans la langue de l’auteur de la question. Le lecteur, et en général l’utilisateur d’une réponse, reste seul responsable de l’usage qu’il en fait.