Date mardi 9 février 2021 - 10:00 -16:00
Lieu -
COMHAIRE Paul

FLAGOTHIER Michel

DELLA VECCHIA Andrea

REGINSTER Sophie

Et vous Monsieur le réviseur qu’en pensez-vous ?

C’est la question fondamentale posée par des représentants du personnel lors d’un conseil d’entreprise.

Comment aborder les réponses ?

Quels sont les thèmes de prédilection sur lesquels le réviseur est habituellement interpellé ?

Comment les membres du conseil d’entreprise vont-ils apprécier le comportement du réviseur ?

Quelles sont les qualités qui doivent caractériser l’attitude du réviseur ?

Le séminaire propose d’aborder ce questionnement en transcendant tout débat sur les normes d’audit et la compliance, certes sécurisantes mais dont l’hermétisme ne répond pas aux attentes des partenaires sociaux. Il obligera à réfléchir sur le caractère sociétal de la mission du reviseur au sein du conseil d’entreprise.

A la lumière de l’évolution récente du contexte économique et social, les considérations qui ont inspiré, il y a près de 75 ans, le pacte social et la législation initiale relative à la concertation sociale, se révèlent être des préocupations en tous points contemporaines. Dans ce contexte, la profession de réviseur d’entreprises est appelée à assumer une mission sociétale, dont l’acception peut s’inspirer de celle de la responsabilité sociétale des entreprises définie par la Commission européenne dans une communication publiée en 2011.

Le déroulement de ce séminaire annuel évolue en s’inspirant des retours d‘expériences de conseils d’entreprise provenant tant des réviseurs que des partenaires sociaux.

Les réviseurs d’entreprises sont dans la boîte à outils du dialogue social. Ils doivent développer de bonnes pratiques dans le cadre de législations et de conventions qui sont les résultats de concertation entre interlocuteurs sociaux.

Le point de départ est le document des 24 bonnes pratiques, publié et approuvé fin 2016 par les instances des organisations patronales et syndicales ainsi que par l’IRE.  Rappelons que la rédaction de ce document a été assurée par un groupe de travail composé de réviseurs, de représentants et d’experts de ces organisations.

Quatre thèmes liés à l’intervention du réviseur vis-à-vis du CE feront plus particulièrement l’objet d’exposés et de débats :

1.         Faut-il et comment participer à des réunions préparatoires au CE ?

2.         Quels sont les objectifs et la manière de mettre en œuvre la pédagogie des explications des

informations économiques et financières transmises au CE ?

3.         Que faire vis à vis du CE lorsqu’apparaît de risques de discontinuité des activités ?

4.         Quelles interventions possibles en cas de mesures de redressement et le plan de restructuration ?

 

Le séminaire bénéficiera des interventions d’acteurs qui ont montré leurs talents comme expert ou formateur syndicaux, secrétaire de CE ou inspecteur au ministère des Affaires sociales, soit Andrea Della Vecchia, secrétaire fédéral à la Centrale Générale – FGTB, Michel Flagothier, responsable du service formation à la CSC ainsi qu’un attaché à la Direction générale Contrôle des lois sociales, ainsi qu’un expert du monde patronal.

L’animation du séminaire sera assurée par Paul Comhaire, réviseur d’entreprises, l’un des initiateurs et membres du groupe de travail sur les 24 bonnes pratiques. 

La participation est gratuite pour les réviseurs et les stagiaires. Pour les tiers, les tarifs se trouvent sur notre site internet : https://www.icci.be/fr/evenements/infos-pratiques

Documentation