27 septembre 2018

Se rend coupable de faux, le commissaire qui certifie les comptes annuels d'une société, alors qu'il a connaissance de l'existence d'une comptabilité parallèle au sein de celle-ci.