14 avril 2008

Le délégué syndical d’une société peut-il obtenir, à titre individuel, de l’information financière de la part du réviseur d’entreprises ?

 

La réponse à cette question dépend de l’existence ou non d’un conseil d’entreprise au sein de cette société.

 

Si la société a un conseil d’entreprise, le réviseur d’entreprises a pour mission « d'analyser et d'expliquer à l'intention particulièrement des membres du conseil d'entreprise nommés par les travailleurs, les informations économiques et financières qui ont été transmises au conseil d'entreprise, quant à leur signification relative à la structure financière et à l'évolution de la situation financière de la société», conformément à l’article 151, 3° du Code des sociétés / article 3 :83, 3° du Code des sociétés et des associations.

 

Le tribunal de commerce de Bruxelles a par ailleurs estimé que rien n’empêche le réviseur d’entreprises d’avoir des contacts informels avec un ou plusieurs membres du conseil d’entreprise, à condition qu’ils ne minent pas la confiance de tous les intéressés (Trib. Comm. Bruxelles, 5 juin 1986). Il est toutefois important de noter que le rôle du réviseur d’entreprises se limite à analyser et expliquer les informations économiques et financières qui sont transmises au conseil d’entreprise par la direction de l’entreprise. C’est à cette dernière qu’il appartient seule de donner l’information.

 

Pour plus d’informations en la matière, il est renvoyé aux normes relatives à la mission du réviseur d’entreprises auprès du conseil d’entreprise, disponibles sur le site web de l’Institut des Réviseurs d’Entreprises (IRE) : https://www.ibr-ire.be/fr/reglementation-et-publications/normes-et-recommandations/normes/norme-detail-page/mission-du-r-viseur-d-entreprises-aupr-s-du-conseil-d-entreprises

 

Les règles mentionnées ci-dessus ne sont applicables que dans la mesure où la société a un conseil d’entreprise dont le délégué syndical mentionné est lui-même membre. A l’égard de la délégation syndicale, le réviseur d’entreprises n’a aucune fonction à assumer.

______________________________

Disclaimer : Bien que le Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI) s’entoure des compétences voulues et traite les questions reçues avec toute la rigueur possible, il ne donne aucune garantie quant aux réponses qu’il formule et n’assume aucune responsabilité, ni contractuelle, ni extra-contractuelle, pour l’éventuel dommage qui pourrait résulter d’erreurs de fait ou de droit commises dans le cadre des réponses et informations données. La réponse est uniquement reprise dans la langue de l’auteur de la question. Le lecteur, et en général l’utilisateur d’une réponse, reste seul responsable de l’usage qu’il en fait.